Jan 27

Téléphonie mobile: Quelle technologie pour votre prochain Smartphone ?

Nous entendons souvent parler des réseaux de 2e, 3e, 4e voire 5e génération. Quelles sont les technologies appartenant à chacune de ces générations ? Quelles conditions doivent être réunies pour que l’utilisateur puisse jouir de la technologie offerte par son appareil mobile ?

 L’utilisation d’une technologie sur son appareil mobile obéit à 3 conditions :

  •  tout d’abord, l’appareil doit être dotée de la technologie que vous souhaitez utiliser : 2G, 3G ou 4G ;
  •   ensuite, l’opérateur de téléphonie que vous avez choisi doit avoir l’autorisation d’implémenter la technologie en question. Cela est contenu dans sa licence d’exploitation ;
  • - enfin, l’opérateur doit avoir implémenté cette technologie dans son réseau.

Ainsi, il vous arrive souvent de vous procurer d’un téléphone doté de la dernière technologie mais vous ne pouvez pas jouir pleinement de cette technologie parce qu’elle n’est pas implémentée chez votre opérateur local. Inversement, l’opérateur peut bien implémenter une technologie dans son réseau mais vous êtes incapable d’en bénéficier parce que le fabricant de votre appareil mobile n’a pas intégré cette technologie. Il convient donc d’être vigilant lorsque nous voulons acheter un téléphone et prêter attention aux discours des agents de marketing de divers opérateurs.

Concernant les diverses technologies de téléphonie mobile, elles sont réparties dans trois types de réseaux :

-  Les réseaux de deuxième génération (2G) : ces réseaux comprennent la technologie GSM (Global System for Mobile telecomunications) en Europe, le PDC (Personal Digital Communications) au Japon et l'IS-95 aux États-Unis. Ces réseaux ont pour principale caractéristique la voix en mobilité mais aussi les messages textes courts plus connus sous le nom de SMS (Short Message Service). Ces réseaux de faible débit (maximum de 9,05 Kbps) ont évolués pour donner naissance à la technologie GPRS (General Packet Radio Service) ou 2,5G (débit max de 17,9 Kbps) et la technologie EDGE (Enhanced Data rates for GSM Evolution) ou 2,75G (débit max de 64 Kbps).

-  Les réseaux de troisième génération (3G) : ils sont basés sur la technologie UMTS (Universal Mobile Telecommunications System) issu du GSM et le CDMA2000 issu de l’IS-95 avec des débits pouvant aller jusqu’à 1,9 Mbps. L’UMTS qui est la principale technologie 3G a connue deux évolutions : la HSPA (High Speed Packet Access) ou 3,5G ou 3G+ (débit max de 14,4 Mbps) et la HSPA+ ou 3,75G ou 3G++ ou H+ (débit max de 21 Mbps).

-  Les réseaux de quatrième génération (4G) : ces réseaux sont basés sur la technologie LTE (Long Term Evolution) avec un débit théorique de 300 Mbps. Ce sont des réseaux d’une très grande capacité, un très haut débit et une très bonne latence. Les réseaux 4G(LTE) ont évolué en 4G+ (LTE-Avanced) et le 4,5G (LTE-A) dont le débit peut aller jusqu’à 10 Gbps à l’arrêt.

-     Les réseaux de cinquième génération (5G) : ce type de réseau non encore implémenté dans la plupart des pays est basé sur la technologie LTE-B (Long Term Evolution Advanced Type B/IMT-2020). Ce sont des réseaux avec un débit de 50 Gbps à l’arrêt.

Voilà, vous avez à présent votre petite idée des générations des réseaux de téléphonie mobile et des différentes technologies appartenant à chacune de ces réseaux. De quoi ne plus se laisser bluffer par les vendeurs de téléphone qui dans la plupart de cas ne maitrisent pas ces aspects-là.

Et vous ? A quelle génération appartiennent vous téléphones mobiles ? 2G, 3G ou 4G ? En ce qui me concerne, je suis en route vers le 4G. Je fais quand même partie de la génération « Y ». Lolllllllllll

Bibliographie :

-          Tout sur les réseaux et Internet. Jean François-PILLOU et al. Dunod 2015.

-          LTE et les réseaux 4G. Yannick Bouguen et al. Eyrolles 2012.

Read 1737 times Last modified on jeudi, 28 janvier 2016 11:10

Leave a comment

Make sure you enter the (*) required information where indicated. HTML code is not allowed.

Suivez-nous sur Facebook

Nos Clients et Partenaires