Jui 23

Sécurité sociale au Cameroun : ce qui a changé en 2016

Ce début d’année 2016 a été marqué par deux décret du Président de la République qui consacrent des changements majeurs dans la sécurité sociale camerounaise.

 

Tout d’abord, le décret n° 2016/034 du 21 janvier 2016 consacre une augmentation de 55,55% des allocations familiales. Les allocations familiales sont des sommes versées aux personnes ayant un ou des enfants à charge. Les montants et les conditions pour en bénéficier diffèrent selon les pays. Au Cameroun, les allocations familiales sont reversées aux travailleurs dont les cotisations sont régulièrement payées à la CNPS. Jusqu’en fin d’année 2015, le montant des allocations familiales au Cameroun était de 1800 Fcfa par mois et par enfant. Ce montant a été porté à 2800 Fcfa soit une augmentation de 1000 Fcfa. Concrètement, pour une famille de 3 enfants, le montant cumulé des allocations familiales sur un an est de 2800 Fcfa x3x12 soit 100 800 Fcfa.

Ensuite, le décret n° 2016/072 du 15 février 2016 et son annexe fixent les taux des cotisations sociales et les plafonds des rémunérations applicables dans les branches des prestations familiales. Les changements majeurs par rapport à l’ancienne législation se situent à deux niveaux :

 

-        le salaire cotisable plafonné est désormais de 750 000 Fcfa contre 300 000 Fcfa auparavant.

-        le taux de cotisable pour la pension vieillesse salariale passe de 2,8% à 4,2% du salaire cotisable plafonné.

 

Concrètement, un salarié dont le salaire cotisable est de 800 000 Fcfa reversera à la CNPS une pension vieillesse salariale de 750 000x4.2% soit 31 500 Fcfa au lieu de 8 400 Fcfa dans l’ancien système. Par ailleurs, l’employeur reversera également à la CNPS une pension de vieillesse patronale de 31 500 Fcfa au lieu de 12 600 Fcfa, des prestations familiales de 52 500 Fcfa au lieu de 21 000 Fcfa.

 

Comme vous pouvez le constater, l’employeur et l’employé feront un effort financier, chacun de son côté, pour appliquer les dispositions de ce décret. C’est le prix à payer pour une pension retraite plus significative afin d’éviter à nos aînés le stress lorsque la date de la retraite approche. Lollllllllll

Read 2898 times Last modified on jeudi, 23 juin 2016 21:48

Leave a comment

Make sure you enter the (*) required information where indicated. HTML code is not allowed.

Suivez-nous sur Facebook

Nos Clients et Partenaires