Jan 18

Bug dans la logiciel Sage Paie - décembre 2019

Beaucoup d’entreprises camerounaises et d’ailleurs se sont habituées au fil des ans à calculer et éditeur la paie de leurs salariés dans les logiciels Sage Paie. Certains sont mêmes dépendant de ces logiciels pour l’édition du DIPE magnétique pour la télédéclaration CNPS devenue obligatoire au Cameroun depuis 2011.

Cependant, les plus malins et certainement les plus proactifs ont externalisé leur paie car travailler sereinement dans ce domaine nécessite à la fois des compétences en informatique et dans le traitement des salaires voire même le droit du travail. Ils disposent donc d’un contrat de collaboration mensuel, trimestriel, semestriel ou annuel avec le consultant qui s’occupe du traitement de la paie et leur transmet les bulletins, états et DIPE magnétique à la fin de chaque mois. Les autres, par contre, dans le souci d’optimiser les dépenses, se paient les services des consultants dans ce domaine pour le paramétrage et la formation des collaborateurs pour une prise en main du logiciel. Ces derniers paient donc une fois les services du consultant et peuvent s’occuper eux-mêmes de la paie pendant plusieurs années.

Depuis le mois de décembre 2019, on observe dans les logiciels Sage Paie un phénomène anormal. A la clôture du mois de novembre 2019 en vue de l’édition de la paie du mois de décembre 2019, les bulletins de salaire n’apparaissaient pas dans la rubrique réservée à cet effet à savoir la fonction “Gestion/Bulletins salariés” dans toutes les versions de Sage Paie quelque soit la ligne à l’exception de Sage Paie & RH Génération I7. La page “Listes/Fiches du personnel” présente alors des points d’interrogation sur la colonne “Etats”.

Pour les premiers, ceux qui sont sous contrat avec le consultant n’ont évidemment rien à faire parce que l’externalisation de la paie ne les dispense des problèmes liés à la maintenance du logiciel. Les seconds, ils sont obligés de faire recours au consultant ayant paramétré leur logiciel, en espérant que ce dernier dispose des dernières versions du logiciel pour régler le problème. Les interventions peuvent aller de la mise à jour du logiciel avec des retraitements dans la nouvelle version pour les plus expérimentés à un nouveau paramétrage total du logiciel dans une version plus récente pour les moins expérimentés.

Quoi qu’il en soit, chaque entreprise déjà dépendant de ce logiciel devra faire face au problème ou alors opter pour le traitement dans la paie dans Excel ou tout autre logiciel spécialisé.

Read 1214 times Last modified on samedi, 18 janvier 2020 04:08

Leave a comment

Make sure you enter the (*) required information where indicated. HTML code is not allowed.

Suivez-nous sur Facebook

Nos Clients et Partenaires